Super conseils pour faire de vous un bon guitariste rythmique

ÉVITEZ DE BOUGER TOUT VOTRE BRAS !
Ce premier conseil semble quelque chose de très banal, stupide, évident et tout ce que vous pouvez dire de plus, le vrai problème, cependant, c’est que beaucoup de guitaristes… n’ont toujours pas compris !

Mais aussi parmi les meilleurs, hein !

Parfois on peut voir au loin des bras sauvages qui montent et descendent, avec des gestes larges et inutiles ….

Eh bien, ce ne sont que des efforts perdus, des énergies dispersées et retirées à d’autres aspects de la chanson que vous jouez et qui, peut-être, en auraient vraiment besoin !

Alors, donnons l’information solennelle : pour bien gratter, il n’est pas nécessaire de bouger tout le bras.

Le chef d’orchestre, le grand patron, le grand patron, le grand patron sera toujours et uniquement votre main : c’est sur elle que vous devrez concentrer votre attention et vos efforts, la faire monter et descendre, selon le cas.

Mais pas le bras…. Votre bras droit a le devoir catégorique de rester immobile !

IDENTIFIER L’HEURE DU CHANGEMENT D’ACCORD
Il y a une connexion profonde, très profonde entre la main droite et la main gauche, quand vous jouez de la guitare d’accompagnement, elles sont liées par un fil invisible, que peut-être vous ne pouvez pas voir, et pourtant il y a… Oh, oui, il y en a un.

A l’action de l’une des deux mains correspond toujours une réaction de l’autre et leur connexion croît au fur et à mesure que l’intensité du grattage augmente.

Qu’est-ce qui peut être une bonne idée, alors, de faire exalter votre accompagnement ? Identifier le moment du changement d’accord, avec la main gauche et, par conséquent, s’assurer que la main droite le suit, sans créer de vides ou de contre-tempes désagréables.

Ça a l’air facile, vous dites ? Eh bien, essayez-le et faites-le nous savoir : pas pour vous faire peur, mais si vous ne le faites pas correctement, cet exercice pourrait devenir un petit cauchemar.

COMPRENDRE QUEL GENRE DE CHANSON VOUS JOUEZ
Quel titre je joue ? A quelle vitesse doit-il être joué ? Le rythme que j’utilise fonctionnera-t-il bien ?

Comprendre quel genre de chanson vous jouez, serait une pratique à faire toujours et de toute façon, dans n’importe quelle circonstance et avec n’importe quel type d’instrument que vous décidez d’essayer.

D’autant plus que lorsqu’il s’agit d’être le “remorquage rythmique” de l’ensemble de la pièce, parce que cela vous est demandé, surtout lorsqu’il n’y a qu’une guitare, il devient important ici d’entrer dans les bons schémas et la bonne humeur de la chanson à jouer.

Quel genre de démarche dois-je lui donner ? La vitesse sera-t-elle la bonne ? Et ce grattage sera-t-il vraiment le plus approprié ?

Maintenant vous êtes les interprètes, tout est entre vos mains, c’est à vous de faire le choix et la décision finale sur la façon dont votre pièce sera “rendue”….

Un rôle beaucoup moins simple qu’il n’y paraît !

Eh bien, vous vouliez le vélo et même la guitare…… Et maintenant, en plus de jouer, vous devez également pédaler 😉

NE TOUCHER QUE LES “BONNES” CORDES
Peut-être l’un de nos tout premiers articles a-t-il été consacré à ce thème, qui, dans ce cas-ci, relève plus que jamais des haricots.

Comme ils sont structurés, tous les accords n’ont pas les mêmes “exigences de script” : celles-ci changent souvent même à l’intérieur de l’accord lui-même, en fonction du point exact où vous décidez de le jouer sur le clavier de la guitare.