Raisons de manger des légumineuses

Les légumineuses ont tendance à être associées à des ragoûts d’hiver émoussés, avec peu ou pas de consommation pendant la saison estivale. Et même en hiver, leur consommation a été réduite jusqu’à être pratiquement insuffisante, car peu de familles les consomment avec la fréquence minimale recommandée de 2 fois par semaine.

La consommation de légumineuses a été réduite, non seulement en été, mais aussi en période de froid. Une partie du blâme réside peut-être dans le manque de temps pour cuisiner, mais surtout dans le manque de temps pour planifier les menus et penser à des recettes rapides qui favorisent la présence de ces aliments de façon habituelle dans notre alimentation estivale. En tant que légumineuses, nous consommons habituellement des pois chiches, des lentilles et des haricots, bien que nous devions tenir compte du fait que le soja appartient également à ce groupe, de même que les pois et haricots qui sont généralement consommés frais.

Manger des légumineuses en été

  • Ils sont une source de glucides complexes. Contrairement aux simples, ils prennent plus de temps à être absorbés, ce qui entraîne une augmentation plus lente et modérée de la glycémie, ce qui se traduit par un apport graduel et efficace d’énergie. Les légumineuses, quant à elles, procurent une sensation de satiété et aident à contrôler l’appétit entre les repas.
  • Ils contiennent des protéines végétales. Leur fraction protéique est considérable, étant beaucoup plus élevée que celle des céréales, bien qu’il soit recommandé de mélanger ces deux groupes alimentaires pour obtenir une protéine de plus grande valeur biologique qui comprend tous les acides aminés essentiels. La combinaison de différentes sources de légumes améliorera toujours la qualité protéique du plat, comme la combinaison de légumineuses avec des céréales et des noix ou des graines, par exemple : salade de lentilles avec riz et noix. Une autre option est d’ajouter une petite garniture d’aliments à base de protéines animales, comme un œuf dur, une boîte de thon, du saumon, des copeaux de jambon, etc. Pour compléter ce modèle, nous trouvons des exemples de recettes comme les pois chiches à la tomate et à l’œuf dur, ou la salade de haricots au thon ou au saumon.