Que sont les caves sociales ?

Le secteur vitivinicole est assez complexe, et parfois le simple amateur de vin ne sait pas ce qu’il y a derrière pour pouvoir produire une bonne bouteille de vin. Souvent, le prix final d’un produit de bonne qualité subit des variations, comme une augmentation de prix, mais qui ne va pas directement dans les poches du fabricant.

Surtout ces dernières années, ce secteur a souffert d’une période de crise sévère et pour garder intactes les traditions, le cycle de production, de nombreux initiés ont dû changer de techniques et développer de nouvelles voies.

Une cave peut être gérée par la famille, gérée par les propriétaires individuels jusqu’aux coopératives. Le seul producteur, par exemple, peut organiser le travail de manière totalement autonome, en choisissant le personnel, les machines et procéder à la production du vin.

D’un autre côté, quelqu’un d’autre essaie de créer une entreprise viticole familiale qui se concentre sur la qualité du produit et un groupe cible de clients, tandis que pour la troisième solution, c’est une des options qui est devenue récemment de plus en plus populaire, surtout dans notre beau pays. Oui, les caves coopératives ou sociales sont une solution vraiment efficace et sont l’une des alternatives les plus populaires de ces dernières années.

Mais comment fonctionne un sous-sol communautaire ?

En général, et pour vous donner une idée, la cave coopérative fonctionne comme une véritable coopérative, c’est-à-dire : partage du travail et partage des bénéfices. Plus précisément, et dans ce cas-ci, c’est un groupe de membres, principalement des producteurs, qui ont choisi de combiner les ressources et tous leurs moyens pour réduire les coûts de production du vin.

Pour devenir membre d’un des vignobles, il faut d’abord en faire la demande et attendre l’approbation. Chaque établissement vinicole a ses propres lois et règlements, par conséquent, une fois inscrit, il doit se conformer à chaque règle imposée par l’administrateur.

Une fois que vous êtes devenu membre, la première chose à faire est d’apporter dans la cave les raisins achetés ou, dans le cas du vigneron, d’apporter les raisins cultivés personnellement. Le mettre à la disposition de tous les membres pour qu’il puisse être vinifié ultérieurement.

Cela se produit à des moments précis de l’année. Une fois que les raisins de tous les membres ont été déposés, il est nécessaire de passer à la phase de transformation proprement dite. Dans la cave sociale, la vinification se fait en travaillant les raisins de tous les producteurs. A tort, comme beaucoup le pensent, chaque producteur ne pensera pas à vinifier ses propres raisins, mais à ce qui est disponible à ce moment-là.

Le processus se déroulera sur l’ensemble des raisins groupés et le produit sera mis en bouteille et ensuite destiné à la vente. En fait, la question qui se pose spontanément est la suivante : comment le gain se produit-il ?

Caves à vin : les recettes

Afin de tirer profit de la vente de la bouteille de vin, plusieurs variables sont prises en compte. En général, cependant, on peut dire que pour obtenir un bénéfice de la vente, le produit de la vente des litres de vin produits doit être divisé par le nombre de membres.

Bien entendu, la répartition se fera en fonction de la quantité de raisins apportés par chaque producteur individuel.