Comment choisir des chaussures de trekking ?

De nombreux clients m’ont demandé comment choisir les randonneurs de Trekking. J’ai donc décidé de créer une page consacrée à un tutoriel sur les types de chaussures de randonnée et sur la manière de choisir les bonnes pour le trekking choisi. Je ne décris pas ici uniquement les chaussures adaptées aux excursions proposées par Trekking Alps mais j’essaie de faire une liste exhaustive des chaussures de montagne disponibles sur le marché. La seule catégorie exclue est celle des expéditions himalayennes, nettement au-delà de ce que propose ce site et qui suppose une certaine connaissance du sujet. En fonction du trekking que vous allez affronter, il y a des chaussures, des bottes et des bottines pour tous les goûts. Je propose ici comme échantillons, les chaussures de l’AKU, une belle réalité italienne qui se distingue par la qualité de ses produits. Le parc à chaussures de l’AKU est également très large et me permet de bien décrire un tutoriel sur le choix des chaussures de trekking. Les caractéristiques que vous devez prendre en compte avant de choisir vos chaussures sont :

Ce que je recommande toujours, c’est de toujours acheter des produits en Goratex ou résistants à l’eau. L’environnement de montagne implique souvent la traversée de ruisseaux, de gués, d’un environnement enneigé ou de la pluie. Il est important d’avoir une chaussure de randonnée résistante à l’eau. En termes de poids, de stabilité et de charge à laquelle la chaussure sera soumise, cela dépend toutefois toujours du type de voyage en montagne que vous avez l’intention d’entreprendre. Les bottes de trekking sont divisées en 4 classes (A, B, C et D) et sous-classes (1,2,3,etc). A1 est la chaussure la plus simple D3 est la plus lourde et la plus technique. Le type de chaussures/bottes que je recommande pour mon trekking sont des classes B et C.

Classe A – Chaussures de randonnée

Les chaussures de classe A sont de simples chaussures de sport qui offrent un peu plus de protection dans la semelle, qui est souvent Vibram et une armature plus épaisse qu’une simple chaussure “snicker”. La classe A comprend généralement des chaussures de randonnée, des chaussures de course et même des sandales à semelle dure. Ces types de chaussures conviennent aux pistes particulièrement bien entretenues et où il n’est pas nécessaire de traverser des pierres, des barres transversales ou de passer hors piste. Les chaussures de classe A ne sont pas adaptées à la randonnée sur ce site. Les chaussures de randonnée sont adaptées aux utilisateurs expérimentés qui connaissent très bien l’environnement montagneux et se déplacent naturellement. Ils ont l’avantage de pouvoir être utilisés en toute sécurité dans la vie de tous les jours. Ils ont généralement une coupure qui ne dépasse pas la cheville, ce qui les rend sincèrement et personnellement inadaptés à l’environnement de la montagne. Ce n’est qu’en été, pour des journées de trekking individuel, qu’elles peuvent être une bonne solution.

Classe B – Bottes de montagne

Ce sont les chaussures de montagne typiques ou les chaussures pour les excursions pas particulièrement exigeantes. Ces bottes sont également excellentes pour les terrains escarpés et les sentiers peu marqués. La cheville élevée les rend adaptées à de nombreuses situations et la durabilité d’une telle chaussure est souvent assez longue. Par rapport aux bottes de classe C, elles ont une semelle pas complètement rigide et un cadre légèrement plus léger. Ce type de bottes fait partie de mes préférées et convient à la plupart des randonnées de Trekking Alps. Décrivons maintenant les sous-classes de ces bottes et voyons les différences entre les différentes chaussures pour choisir celles qui conviennent le mieux à vos randonnées.

Classe C – Bottes de trekking

Ces bottes sont conçues pour affronter tout terrain qui n’est pas particulièrement technique en montagne. La partie avant de la botte est très protégée, la semelle est rigide et parfaite pour les terrains pierreux et possède un dispositif antichoc excellent pour les treks longs et lourds. Je suggère évidemment d’acheter des bottes de trekking en Goratex et certaines de ces bottes ont une attache à crampon dans le dos (semi-automatique). Le poids plus élevé par rapport aux bottes de classe B garantit un soutien maximal tout en restant imperméable et respirant.

Classe D – Chaussures techniques de montagne

Ces chaussures sont conçues pour affronter les ascensions les plus exigeantes dans les Alpes et au-delà. Ils peuvent être facilement combinés avec des crampons à attaque semi-automatique ou entièrement automatique et ont une semelle totalement rigide et une protection maximale du pied. Ils sont en principe aussi très chauds pour faire face aux températures extrêmes. En essayant évidemment de ne pas être trop lourd, toujours variable pour être pris en compte pour le trekking mais aussi pour l’alpinisme. Ils sont également utilisés pour les chutes de glace et les expéditions extra-européennes où ils s’accouplent normalement avec une paire de chaussures d’approche de classe A. Elles ne sont pas adaptées aux randonnées proposées sur ce site mais plutôt utiles pour une approche plus extrême et technique de la montagne mais il a semblé juste de proposer l’ensemble du parc de chaussures de montagne en circulation.